GAGNER PAR CHANCE, OU GAGNER PAR CHOIX ?

Depuis de nombreuses années beaucoup de professionnels et amateurs du football  affirment que les erreurs d’arbitrage vue d’un club s’équilibrent sur une saison sportive.

Puis comme aucun dirigeant n’a jamais réellement comptabilisé, tant les situations favorables – difficiles à admettre objectivement – que celles défavorables – si nombreuses subjectivement – pour son équipe, il n’existe pas d’observation fiable sur l’exactitude ou l’inexactitude de cette affirmation. D’autant qu’en relativisant le poids de l’erreur de l’arbitre, les représentants de club s’évitent ainsi de probables dérapages verbaux, et les arbitres se dédouanent de leur responsabilité en spéculant sur de futures mauvaises décisions de leurs collègues.

Or, sauf en ce qui concerne les clubs très tôt noyés en bas de classement et dont la relégation apparait vite comme la seule issue, certains clubs pourraient observer que leur classement final souffre ostensiblement de n’avoir pas du tout travaillé certaines confrontations conflictuelles collectivement et/ou individuellement, ni anticipé l’impact d’une décision arbitrale erronée ou incomprise.  Aucune action n’existe à ce jour pour  préparer les joueurs et staffs professionnels à ces situations de jeu .

C’est l’objectif ambitieux que les formations du programme LES FORMATIONS STRATEGIE DU SPORTIF 2015 proposent d’atteindre.